5 marques de streetwear responsable à connaitre en 2019

La Slow Fashion, qu’est-ce que c’est?

Phénomène grimpant, la slow fashion séduit petit à petit le public français. Seulement, beaucoup de personnes ignorent encore ce que c’est. Ce qu’on appelle “Slow Fashion” se base sur 3 principes. Ce courant prône des produits issus de matières premières conçus pour durer le plus longtemps possible. Les techniques de production doivent être respectueuses de l’environnement. Et enfin, les vêtements qui ne sont plus utilisés doivent avoir une seconde vie, et donc doivent passer par la revente, la “customisation” ou le recyclage. La tendance du Slow Fashion s’oppose directement à la Fast Fashion. Cette dernière a pour principe de sortir une collection mensuellement, et ce dans des mauvaises conditions de production. Il faut savoir que c’est l’industrie du textile qui pollue le plus la planète. Sachant que le cycle de vie d’un vêtement de la Fast Fashion n’est pas long, on ne peut qu’espérer que les grandes marques de textiles réagissent rapidement. C’est pourquoi aujourd’hui, l’équipe En Mode Sneakers vous propose sa sélection de 5 marques de streetwear responsables !

Veja

Disponible sur : Veja

Veja est une marque française créée en 2004 par François-Ghislain Morillon et Sébastien Kopp. Mais c’est seulement en 2005 que la marque est réellement lancée dans le concept store du Palais de Tokyo, à Paris. Pour les deux créateurs, il faut réinventer la sneaker, qui est un produit symbolique de leur génération. Dès la première année de Veja, ils s’associent avec les familles de producteurs de matières premières et c’est avec eux directement qu’ils vont fixer leur prix. Pour les fondateurs, l’idée de sneakers responsables et éthiques leur vient rapidement. Leur idéal serait de faire du commerce équitable pour essayer de rééquilibrer le commerce mondial. Le premier pas qu’ils ont effectué par rapport à ça, a été de ne pas réaliser de publicité pour leur chaussures. En effet, ils ont préféré investir dans du réel et non pas du fictif. C’est pourquoi, l’argent qui aurait été accordé à faire de la publicité est reversé équitablement à tous leurs producteurs associés.

CHNGE

Disponible sur : CHNGE

CHNGE comme le nom l’indique plus ou moins, prône le changement des mentalités surtout au près des jeunes générations. La marque reste assez floue sur ses origines, mais pas sur son futur. Son but principal est de dépasser les limites imposées par les frontières et la richesse. L’entreprise souhaite vendre à ceux qui désire avoir un impact positif sur leurs achats. En effet, il faut savoir que CHNGE produit partout dans le monde et dans des conditions respectueuses de l’environnement. Ils vont même jusqu’à donner 50% de leurs bénéfices nets à des associations ayant la même vision qu’eux, celle d’un monde changeant régulièrement tant au niveau social que environnemental.

NOAH

Disponible sur : SSense

Même si l’ancien directeur artistique de Suprême est aujourd’hui au commande de la firme responsable basée à New York, Noah, Brendon Babenzien figure comme l’un des modèles de réussite dans le monde du streetwear. Au sein de la firme américaine, les débats sur le questionnement environnemental sont au coeur de ce fondement. Le label échange de vive voix et régulièrement avec leur “fan base” sur des thématiques illusionnistes pour d’autres, mais primaire pour certaines enseignes de l’habillement urbain. La composition des futurs emballages, les émissions à effet de serre sur la production ainsi que les problèmes liés au plastique sont les interrogations que se pose quotidiennement Noah. Ouvertement, et à travers les médias ainsi que son propre blog, les “community manager” du label New-Yorkais s’éfforcent continuellement de garder leur ligne de conduite.

Heron Preston

Disponible sur : Farfetch

Sur le papier pas à 100 % durable, la marque Heron Preston affiche un mouvement transitoire. Signant des collaborations dorées avec Nike, et collaborateur officiel de Kanye West et Virgil Abloh sur des projets diverses, Heron Preston est l’un des meilleurs placées pour prêter attention au mouvement streetwear sous un angle complètement éthique. C’est lors de la Fashion New-Yorkaise de 2017, qu’Heron Preston juxtapose une collection de vêtements fais d’uniformes de la DSNY. Cette composition fut introduite d’une idée lointaine quand il se baignait au sein même de l’océan. Un sac plastique en guise de parka, l’idée restera encore épique pour les éboueurs de la ville du New Jersey.

Raeburn

Disponible sur : Zalando

Petit tour d’horizon cette fois-ci sur le continent Européen, et précisément dans l’une des villes les plus attractives quand il s’agit d’évoquer le sujet des marques slow fashion : Londres. De son nom de famille Raeburn, et après avoir associé son image avec des labels tels que Moncler et remporté le prix de la Fashion Bristish Council, Christopher s’impose comme l’un des maitres de la “menswear outdoor” responsable. Ces collections sont principalement inspirée de l’armée, souvent apparentés à des textiles carcasses et des bombers parachutistes ces lignes réinventent la décontraction urbaine dans une dynamique créative.

Total
2
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Why ask?