La machine Adidas Yeezy est en marche. 

Depuis la signature de Kanye West chez Adidas en février 2015, le rappeur d’Atlanta abandonne les parquets de Nike pour se tourner vers l’équipementier allemand. La marque aux trois bandes le propulse capitaine designer d’une ligne de vêtement et de sneaker en 2014. Cette collaboration verra naître, à ce jour, 19 coloris répartis sur 6 modèles. Mais qu’est donc vraiment cette industrie Yeezy ? Ses recettes, ses ficelles, ses pièges, ses délires, ses combines et ces éditions limitées successives à n’en plus finir ! Nous verrons dans cette articles les 5 raisons du succès d’Adidas avec la célèbre tueuse à gage nommée Yeezy Boost.

  • Raison 1 : Un prix de vente abordable
  • Raison 2Un calendrier de sortie à n’en plus finir
  • Raison 3 : Rajoutez à ça des paires en éditions limitées
  • Raison 4 : Un prix à la revente qui explose
  • Raison 5 : Un mouvement Yeezy symbolique

De part de nombreux facteurs incluant la popularité, l’influence et la montée croissante de la mode urbaine, les fameuses paires Yeezy secouent la planète depuis maintenant 11 ans. D’ailleurs, la plupart des sneakers addict sont prêts à casser leur tirelire et faire des heures de queue pour se procurer la fameuse basket nouvelle génération.

Raison 1 : Un prix de vente abordable

Adidas et Kanye West se sont mis d’accord pour aligner des prix entre 120 $ et 585 $ pour la plus haute. Une manière stratégique visant à écouler la totalité des stocks le plus rapidement possible.

Mais pourquoi ?

Prenons l’exemple avec la finale de la Coupe du Monde. Une décision de la FIFA instaure que les places seront vendues officiellement 50 €. Après la vente, on retrouve sur EBAY, des places à 500 €. Tout simplement parce que la folie est déjà en marche et que l’engouement est énorme.

C’est le même phénomène avec les Yeezy. Les gens deviennent histériques quand on leur parle de ça et encore plus quand ils savent que les paires sont à des prix très abordables.

Le prix compte plus que tout, bien entendu, car c’est vous même qui aller prendre la décision de passer à l’acte d’achat ou non. A l’inverse, un prix exorbitant aurait grandement changer la donne pour ce phénomène. Accrochez-vous, on passe au point numéro 2.

Adidas Yeezy Prix

Raison 2 :  Un calendrier de sortie à n’en plus finir

Un peu d’histoire et de culture sneaker : ça ne fait de mal à personne.

Michael Jordan est un des seuls sportifs à recevoir encore des royalties provenant des ces emblématiques Air Jordan. Il semblerait que Monsieur West s’envole plus vite que prévu sur le même nuage.

Un début sur les chapeaux de roues pour la Adidas Yeezy Boost 750

Après quelques éventails médiatiques et une communication réglée comme une horloge, la première Adidas Yeezy Boost 750 sort de terre le 14 février 2015. Coup de maître pour la marque et le chanteur, la paire est exclusivement destinée aux résidents de NYC ayant effectué une réservation via l’application Adidas.

On y recense à l’époque 9000 exemplaires pour un prix de 350 $ City, elles partiront en moins de 10 minutes pour l’anecdote.

L’envol de la Yeezy Boost 350

Cette fois-ci, la seconde édition de West et Adidas se généralise sur des ventes mondiales au début de l’été 2015 à l’exception de la Moonrock, exclusivement réservée aux stores ayant pris part à l’aventure de la saison 1.

La Yeezy Boost 350 s’est donc quatre versions avec avec une gamme de prix fixe de 200 $. On y trouve la Turtle Dove, la Pirate Black, la Moonrock et la Oxford Tan.

La Yeezy Boost 350 V2 confirme bien la tendance

L’histoire commence au début de l’année 2016 quand les rumeurs commencent à devenir réelle et que l’apparition d’une Yeezy Boost 350 V2 serait un rêve se transformant soudainement en une réalité divine. Les designers de Adidas seraient partis sur une version similaire à la précédente mais avec quelques changements notables.

Un motif différent, une talonnette plus élevée, des écritures SPLY-350 sur les pourtours latérales ainsi qu’une semelle translucide seraient les nouveautés qui intégreront, celle qui deviendra la mythique, Yeezy Boost 350 V2.

La première a voir le jour c’est la version Beluga qui sortira en septembre 2016. Un mois tout pile après la sortie de la première Yeezy Boost version 2, on retrouve trois coloris Core Black, la Copper, la Green et la Red. S’en suivent les éditions Oreo de décembre 2016, et encore une fois, une nouvelle sortie qui ressemble de très près aux précédentes.

On terminera les releases de l’année 2016 avec quelques 6 modèles pour un prix de 220 $. On est encore loin des premiers 350 $ sur les premières Yeezy Boost 750. Mais le meilleur reste à venir.

L’année 2017 est semblable à la précédente, avec cette fois-ci, 6 éditions différentes. On recense la première édition de l’année en février 2017 avec la Core Black Red. Le naming est plutôt différent : la Black Red. Il en suivra la Zebra de fin février (restocker en juin) puis en Avril la Cream White. C’est tout pour la demi-année, jusqu’au mois de novembre 2017 ou Adidas dévoile trois nouveaux coloris inédits : la Semi Frozen Yellow, la Beluga 2.0 (une fois de plus restocker) et la Blue Tint.

La Yeezy Powerphase Calabasas s’intercale entre le calendrier Yeezy Boost 350 V2

Pas de pause pour l’industrie Yeezy : les re-stocks et les releases coulent à flot depuis maintenant 1 an sans de réel essoufflement. La première Powerphase Calabasas débarque fin mars 2017 avec un joli coloris Core White. Petit clin d’oeil aux géants voisins Reebok qui ne cache pas son mécontent avec cette édition qui concurrence fortement les modèles Workout. Cependant, tout le monde ne joue pas dans la même cour. Un modèle Workout coûte 80 $ sur ces éditions de masse alors que la Powerphase, en édition limitée, dépasse maintenant les 150 $ à la revente. Les chiens ne joue pas avec les chats ! A croire que Kanye West et Kim Kardashian n’ont même pas le temps de préparer Noël.

Adidas Yeezy Noël

Raison 3 : Rajouter à ça des modèles en éditions limitées

Le phénomène Yeezy va encore plus loin, et ne s’arrête pas là. Inutile de rappeler que l’ensemble des versions Yeezy, depuis 2006, sont des modèles d’une rareté pure.

D’une part, les paires sont produites en édition limitée, et d’autre part, les prix explosent après leurs sorties. Enfin, toutes les conditions réunies pour faire tourner l’industrie Yeezy à plein régime en 2018 …

Initialement lancée en septembre 2016 pour les premiers modèles, la Adidas Originals Yeezy Boost 350 V2 atteint des sommets en terme de popularité tant par la qualité de ces modèles que la pluralité de ces coloris. Elle devient incontestablement le modèle sneaker le plus populaire de son époque.

Le compte Twitter Yeezy Mafia, connu pour ces posts de qualité sur les sorties Adidas Yeezy, propose un graphique sur le taux de rareté de chacune des paires. Coincidence ou fin stratège Kanye West ?

Adidas Yeezy Graphique

Raison 4 : Un prix à la revente qui explose

L’habitude est devenu commune pour quelques gourous de la sneaker, ils achètent leurs paires dès les sorties officielles pour en générer un profit directement à la revente. On ne manquera pas de rappeler les premières générations Air Yeezy Nike qui sont, toujours et encore, sur le marché du resell …

L’action 350 V2 encore en dessous des 1000 $

Encore un peu récente, les Yeezy Boost 350 V2 on tout le temps de décoller. On recense des prix pour la Beluga et la Semi-Frozen entre 500 et 800 $ (Prix Stockx), une réel indication variable sur la volatilité du marché. Cependant, le modèle perd de sa valeur au fur et à mesure que les éditions se dévoilent. La collaboration entre Adidas et Kanye West prévoie une palette de 11 coloris d’ici la fin d’année et chaque nouvelle apparition fera chuter à la baisse le cours de l’action Yeezy Boost 350 V2.

La Yeezy Boost 350 talonne les 1700 $

On enchaîne maintenant avec la première génération des Yeezy Boost 350 et c’est la Turtle Dove qui remporte la course haut la main. Avec un prix à la revente avoisinant les 1700 $ sur stockx, la première édition des 350 est championne de sa catégorie suivi des trois autres modèles se talonnant de très près  avec des prix avoisinants le millier d’euros. Comparé aux statistiques de 2016 et des graphes de highsnobiety, l’action Adidas Yeezy Boost 350 a pris pour certains modèles entre 20 et 40 % d’augmentation sur ces prix revente de 2016 à 2017. On garde la tête sur les épaules et on enchaîne, cette fois-ci, avec du costaud.

Adidas Yeezy Graphique

Des pics à 5000 $ pour la Adidas Yeezy Boost 750 

Sortie en février 2015 avec un prix boutique de 350 $, la première Yeezy Boost 750 OG Light Brown restera surement la plus précieuse de sa génération. En juin 2017, elle dépasse les 5000 $, de quoi affolé les investisseurs pro-Yeezy.

La gamme Nike Air Yeezy 1 pas en dessous de 2000 $

La on met tout le monde d’accord, vous ne pouvez pas acheter une des paires de la collaboration de Kanye West et Nike pour moins de 2000 $. Avec des pics à 2500 $ pour l’édition la plus prestigieuse, on est quand même sur une base de cinq fois le prix de départ. Cependant, la gamme Air Yeezy reste une des actions les plus stables du marché.

Une des Nike Air Yeezy 2 s’envole à 7000 $ en 2016. 

Le meilleur pour la fin bien évidemment … Et pour cause, l’édition de 2014 entre Nike et Kanye West reste une des plus réussi, il n’y a que jeter un coup d’oeil aux statistiques. Les trois paires se valent en terme de popularité et d’indice boursier. On recense des fluctuations en dent de scie, de quoi faire chavirer les propriétaires de ces bijoux. C’est en juin 2016, que la Solar Red atteint un pic à 7000 $. Il n’y aura pas ou très peu de mouvement sur l’année 2017. Dans un sens globale, cette deuxième gamme de Nike Air Yeezy reste la plus incohérente de l’ensemble des collaborations. On explique cela, par la qualité des modèles, des coloris et du nombre d’exemplaires.

Adidas Yeezy Graphique

Raison 5 : Un mouvement Yeezy symbolique

Vous êtes surement à la fin de cet article et vous avez déjà avaler une bonne dose de Yeezy pour le restant de vos jours. Mais pourtant cette partie est la plus importante et quand vous l’aurez lu, vous vous direz que l’immensité du mouvement Yeezy en a encore sous la pédale. Allez on s’accroche et on continue …

Une influence instauré par sa femme : Kim Kardashian

Qui aurait pensé, il y a cinq ans, que des rappeurs hip hop se retrouverait sur des collaborations de vêtements avec des marques tels que Louis Vuitton et Givenchy. Personnne ! Effectivement, l’influence du couple West/Kardashian dépasse même les codes classiques de la mode. Kanye s’est transformé peu à peu en un cador du hip-hop à un joujou de la luxueuse mode urbaine.

Des règles de communication bien réglée

Pas besoin de défiler haute couture quand on est marié à Kim Kardashian. Avec 105 millions d’abonnés sur Instagram, le rappeur américain possède une force de frappe incroyable. Il fait donc tout simplement appel à sa femme pour présenter ses nouvelles collections. Un moyen plutôt économe à mon goût, mais surtout novateur. Poussé par des médias sociaux omniprésents, les tenues de Kim sont propulsés à l’autre bout de la terre en une demi-seconde. Et pour cause, l’ensemble des collections vêtements et sneakers cartonnent à l’étranger.

Adidas Yeezy Kim Kardashian

Des collections visant le mode de vie sportswear

Sweats à capuches et autres survêtements sont le fond de commerce de Kanye. L’effet Yeezy est véritablement entrain de s’incorporer au style de la rue. Ne laissant aucune porte fermée aux futurs collaborations entre label hip hop, haute couture et mode de vie sportswear.

La folie des grandeurs va beaucoup plus loin qu’une simple analyse sectorielle, elle dépasse complétement l’irréelle des choses quand on s’y plonge attentivement. On croirait presque à un plan de développement stratégique digne des plus grandes transnationales. Ah oui, c’est vrai que Adidas est une multinationale. La firme allemande a su surfer sur un terrain glissant qui rapporte très gros, en propulsant Kanye West sur un mouvement qui semble prendre des ampleurs de culture lifestyle. C’est gagnant pour la marque, le chanteur et le consommateur.