Origine de ces petits accessoires qui accompagnent nos souliers depuis des décennies.

Vieillottes, autrefois utilisées pour avoir une bonne adaptation à la chaussure, ces petits bouts de tissus ont su prendre en quelques siècles une place précieuse au sein de nos garde-robes féminines que masculines. Autrefois rudimentaire pour favoriser l’hygiène des chaussures tout en évitant un frottement constant et une frénésie des ampoules, elles ont su nous apporter confort et durabilité constante. Il faut remonter à l’an 2000 av. J-C pour apercevoir un soupçon d’une première édition. Au moyen-âge, elles étaient utilisés en complément des hauts-de-chausse. Faites de tissus à la fois pour soutenir le confort et l’élasticité, les chaussettes faisaient déjà office d’un synonyme luxueux de richesse. Aujourd’hui, et d’après un sondage effectué sur les hommes de 2-98 ans, 80 % d’entre eux porteraient des chaussettes unies contre 65 % des femmes. Une enquête qui vise à montrer que les mentalités changent et les tendances excentriques se dénudent. Aujourd’hui, ce petit bout de tissu n’est plus synonyme de richesse mais belle et bien d’un état d’esprit autant soit peu que la mode qui nous entoure tous les jours. Par milliers, par dizaines, le marché des accessoires qui accompagne aussi bien celui des sneakers a explosé pour laisser place à de multitudes de petits créateurs. Depuis une dizaine d’années, les ventes et les productions ont explosé, les consommateurs veulent saisir la perle rare au s’arrachant à grands coups de CB un accessoire autrefois ringard à celui d’objet tendance du 21e siècle.

La création française, un marché qui ne se désemplit pas.

De toutes les couleurs, pour tous les amoureux, cette industrie française n’a pas désempli depuis bien longtemps. On les retrouve pariés, unies, à la fois tissés ou tout simplement brodés, elles ont reprit une place prépondérante pour le plus grand bonheur des consommateurs. Cela fait maintenant plus d’une dizaine d’années que les pièces autrefois discrète reviennent au premier plan. Au sein d’un marché toujours plus difficile d’accès et quelques fois saturé, les créateurs ne manquent de tirer leur épingle du jeu. Et pour une fois, c’est la création qui est mis à l’honneur. Fabriqué dans des usines françaises, Kindy, la marque de chaussettes françaises fait parti des alternatives utiles au contre-développement de la grande industrie étrangère. Invisibles, courtes, hautes et indigos, ce prestataire vous assure une qualité optimale pour un prix raisonnable. Des produits Made In France avec de bons articles sur la mode et les chaussettes pour toute la famille, ça n’a pas de prix et pour le coup c’est le bienvenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Why ask?