Présentation de la marque innovatrice : Russell Athletic.

Depuis 1902, le créateur du sweatshirt Russell Athletic possède un savoir-faire reconnu dans les domaines du sport et de l’artisanat. Contrairement à la plupart des marques de vêtements, plus de 86% des produits de la maison sont fabriqués au sein de leurs propres locaux par les membres de leur équipe. En combinant tradition et innovation, la marque s’est naturellement étendue des terrains de sport universitaires à la rue pour offrir une sélection plus streetwear à sa clientèle. Une marque qui saura sans nul doute s’adapter à tous vos outfits du quotidien.

Disponible sur : Zalando

Un label qui rend hommage a son héritage.

Pour la saison printemps/été 2019, Russell Athletic lance une première collection exclusivement féminine et revisite ses classiques masculins avec la collection Classic Americana. Mêlant inspiration du style americana propre au 19ème siècle, avec des détails, matières et coupes modernes, la marque présente une collection à la fois contemporaine et retro, parfaite pour les beaux jours. En puisant dans ses archives, la griffe dévoile une collection de pièces sportswear iconiques et de silhouettes féminines : hoodies, crop top, combinaisons éponges, jogging travaillées avec des empiècements en mesh aux couleurs vives. Le tout, exhibant le logo unique EAGLE R dans un style old school. En effet, les tissus de la collection sont estivaux et déclinés dans une gamme de teintes vintage emblématiques telles que orchid, gold fusion, pale banana et moss green. La marque met en avant son nouveau tissu éponge Soft Terry ainsi que le classique High Cotton, des tissus à la fois vintage et high tech qui symbolisent l’engagement de Russell Athletic dans la création de vêtements authentiques faits pour durer.

View this post on Instagram

Riding in style. #springheritagecollection

A post shared by Russell Athletic (@russellathletic) on

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Why ask?