Les sneakers détrôneront l’industrie du sac à main d’ici 2020.

Selon le magazine fashion Lyst, les recherches associées via le mot sneaker dépassent les attentes du réel. C’est en 2017 que la plateforme recense plus de trois millions d’utilisateurs reprenant le mot en question au profit de la recherche “sac à main”. Pour l’anecdote, en mars dernier, la Puma x Fith de Rihanna était recherché en moyenne toutes les sept secondes sur Google.

Poussé par des influenceurs surpuissants et des médias sociaux omniprésents, notre accessoire fétiche ne cesse d’apparaitre aux pieds de certaines célébrités comme un symbole de mode authentique. Kanye West, Joey Badass et Kendrick Lamar, un ensemble de stars friandes de baskets et plus particulièrement celles en éditions limitées. Aujourd’hui, la sneaker manie les mêmes codes médiatiques que son rival : le handbagg. Tout d’abord, elle utilise des grands noms pour propager le désir : l’influence des personnalités, la puissance des grandes marques et la créativité des artistes. Ensuite, sa dimension tarifaire n’a pas de sens. Les modèles oscillent entre 80 $, 250 $ et 1000 $ selon le modèle. D’autre part, c’est la procédure tout entière pour se procurer le produit qui n’est pas une mince affaire. Pour l’exemple, Drake s’est lancé dans l’achat de sac à main pour sa future femme et s’est vu quelque peu surprit quand les revendeurs lui annoncent la procédure à suivre. Il ne suffit pas de claquer 200 000 $ dans une boutique de luxe mais plutôt de trouver une place dans les listes d’attente des revendeurs spécialisés. Il a de quoi délirer quand on apprend ces choses-là. Les prix ne freinent plus les gens, mais c’est surtout l’exclusivité qui suscite la frénésie …

Les sneakers sont le reflet de ce que nous sommes.

Bien que l’engouement autour des sacs à main soit toujours d’actualité, le marché des chaussures sportives  quant a lui explose, rendant femme et homme complètement addict. C’est quelque chose d’universelle et qui le restera. Nos codes vestimentaires sont devenus de véritables storys, en y percevant de réelle histoire. Aujourd’hui, la sneaker renvoie un message fort sur ce que l’on est, sur nos goûts musicaux, sur nos sorties, et même sur nos amis ! C’est en quelque sorte un vecteur de style.

Dans une proportion plus large, les choses ne sont pas si surprenantes ! En quelques années, les sneakers sont devenues un statut à part entière se traduisant par un réel engouement de la part des fans. La popularité grandissante du streetwear a propulsé les baskets sportives au sommet de la chaine des accessoires les plus tendances. Il aura fallu attendre le début des années 2016 pour enfin s’autoriser des tenues en combinaison avec des baskets. Le temps des tallons aiguilles et autre costume banal est révolu. Place à la divinité sportive sur nos plus beaux looks de soirée.

Pendant ce temps là, les marques continuent leurs opérations metamorphoses. En 2017, Puma signe Selena Gomez et Kylie Jenner en tant qu’ambassadeur PUMA, Nike relance ces versions rétro de la mythique Cortez Bella Hadid tandis que les paires Fenty de Rihanna continue à se vendre comme des petits pains.

Total
13
Shares